Parentalité

Loi contre les violences éducatives ordinaires adoptée

La loi contre les violences éducatives ordinaires soutenue par Maud Petit a été débattue à l’assemblée nationale le 29 novembre 2018. Merveilleuse nouvelle pleine d’espoir pour tous les enfants français : elle a (enfin) été adoptée !!

https://www.lemonde.fr/societe/article/2018/11/30/l-assemblee-adopte-la-loi-contre-les-violences-educatives-ordinaires_5390553_3224.html

Le texte adopté est légèrement différent de la proposition de loi :

Était proposé :

« les titulaires de l’autorité parentale l’exercent sans violence » (…) « ils ne doivent pas user à l’encontre de l’enfant de moyens tels que la violence physique, verbale ou psychologique, les châtiments corporels ou l’humiliation ».

A été adopté :

Est inséré dans l’article 371.1 du code civil une mention sur l’exercice de l’autorité parentale. Ses titulaires ne « peuvent pas user de violences physiques ou psychologiques » à l’encontre de leurs enfants.

Et, Le deuxième article prévoit la remise au Parlement d’un rapport gouvernemental pour « évaluer les besoins et moyens nécessaires à la mise en œuvre d’une politique de sensibilisation, de soutien, d’accompagnement et de formation à la parentalité à destination des futurs parents ».

 

C’est une belle avancée, mais encore frileuse. Je ne sais pas si ce texte sera suffisant pour faire évoluer les mentalités. Reste à connaître la teneur de ce qui ressortira du parlement.

Depuis 14 ans, je me bats contre les violences éducatives, j’informe les parents, les grand-parents, les familles, les personnes sur celles-ci.

Depuis 14 ans, nous nous sentons marginalisés par nos choix d’accompagner nos enfants sans violence, avec bienveillance et respect.

Depuis 14 ans, j’anime des ateliers sur la parentalité positive, au sein de différentes associations dont certaines que j’ai fondées, et dans le cadre de mon activité de thérapeute et coach.

Je me souviens du manifeste que j’ai signé il y a 13 ans contre les violences éducatives ordinaires et pour la demande d’une loi anti VEO.

Aujourd’hui, je suis très heureuse et profondément émue.

Les violences éducatives ordinaires vont enfin être reconnues. Nous allons enfin pouvoir aider les enfants et leur famille à cheminer vers une éducation positive en pouvant s’appuyer sur une loi.

Je suis heureuse : tout mon travail déployé depuis des années va enfin être reconnu (et non plus marginalisé voir moqué). Les ateliers de groupe sur la parentalité positive au sein de l’association Centre Permacole Imala, les ateliers Faber & Mazlish, l’accompagnement individuel à la parentalité.

 

@bientôt

 

Je suis une passionnée. J’aime créer, initier, transmettre. Je mets mes multiples compétences et expériences à votre service. THÉRAPEUTE / ÉNERGÉTICIENNE / UNSCHOOLING / PARENTALITÉ POSITIVE / WEBMASTER / AUTEURE / ARTISTE...

Laisser un commentaire